top of page

Livres blancs HYCOR

Interférence des CCD dans les tests d’allergie :
Pourquoi le personnel de laboratoire doit-il s’inquiéter

Pour les laboratoires cliniques utilisant les tests ImmunoCAP (c-à-d. qui utilisent les appareils Phadia de Thermo Fisher Scientific)

 

Le problème :

des résultats IgE spécifiques faussement positifs parmi différents groupes d’allergènes importants comme l’arachide, les venins, les graminées et autres. Les tests reflex basés sur un positif entraînent d’autres tests et des coûts excessifs.

 

Ce qu’il faut retenir :

  • Déterminants glucidiques à réaction croisée (CCD). Les tests d’allergie in vitro servent d’aide au diagnostic des maladies allergiques. Les résultats faussement positifs ou élevés liés à une liaison non spécifique du CCD dans le test sont trompeurs ; ils risquent d’interférer avec le bon diagnostic, nécessitent des tests de diagnostic supplémentaires ou un traitement inutile, et génèrent un stress injustifié aux patients.

  • Population de 236 échantillons testés sur les systèmes Phadia et NOVEOS avec des composants sans CCD et en présence (cercles pleins) ou en l’absence (cercles vides) d’inhibiteurs de CCD.

  • Les flèches rouges désignent les résultats faussement positifs du système Phadia. Les données indiquent que les échantillons proches du seuil de 0,35 sont affectés et génèrent des valeurs faussement positives potentiellement trompeuses.

  • Les tests ont été analysés avec des composants d’arachide sans CCD ; cela indique que la réactivité se modifie en présence d’un inhibiteur de CCD à cause d’une réactivité à la phase solide du test au lieu d’une interaction avec les protéines elles-mêmes.

Livres blancs supplémentaires à télécharger

MKX-081 Rev C_CCD Interference White Pap
bottom of page