top of page

Partez à la découverte des graminées, le saviez-vous…

Dernière mise à jour : 23 nov. 2022

L’abc des graminées

  • Allergies

  • Comportement

  • Climat

Au début du printemps, alors que les taux de pollen augmentent, beaucoup pensent simplement que les fleurs, les herbacées et les arbres sont les principaux responsables de leurs troubles. Ils savent parfaitement que la poudre qui se dépose sur le mobilier de jardin, le grillage et les fenêtres est le résultat de la tentative de pollinisation des éléments femelles des arbustes environnants par le monde végétal. Ce que beaucoup ne réalisent pas, c’est qu’une grande partie du pollen présent dans l’air provient autant des graminées locales que des autres plantes de leur jardin.


Allergies


Les graminées représentent l’un des responsables d’allergie saisonnière les plus incommodants dans le monde ; il existe plus de 12 000 graminées différentes dans le monde ! Il existe de nombreuses variétés de graminées, mais elles ne provoquent pas toutes des réactions allergiques : Aux États-Unis, les déclencheurs les plus courants sont les graminées du Nord, comme le pâturin des prés, le sorgho d’Alep, l’ivraie vivace et la fétuque des prés, et les graminées du Sud, comme le chiendent et l’herbe de Bahia. En Europe, les types de pollen de graminées allergéniques les plus courants sont le l’ivraie vivace, le dactyle pelotonné et la fléole.

La plupart des personnes allergiques aux graminées sont allergiques au pollen de graminées. Les graminées se développent au début du printemps ; à la fin du printemps et au début de l’été, elles libèrent le pollen dans l’air. Le pollen de graminées est léger et le vent peut le transporter sur des kilomètres !

En Europe, la saison des pollens de graminées commence entre mi-mars et fin mars ; elle se termine en général vers le milieu de l’automne. Cependant, certains pays du sud de l’Europe commencent à observer des pics de pollen dès février, ces derniers durant jusqu’à la fin de l’automne. Ce calendrier d’exposition prolongée suggère que les pollens de graminées, d’herbacées et d’arbres peuvent entraîner des troubles allergiques chroniques chez les nombreuses personnes concernées.


Comportements

Les personnes allergiques assimilent le pollen de différentes façons, notamment par ingestion, inhalation et contact cutané ; le système immunitaire de la personne reconnaît immédiatement ces pollens comme étrangers. La personne sensibilisée produit des anticorps (IgE) contre les protéines du pollen ; c’est ce qui active la congestion des sinus, l’écoulement nasal, la goutte au nez, les éternuements, la toux, les démangeaisons oculaires et le larmoiement. Les graminées étant très répandues, il est très difficile de les éviter totalement. Les médecins traitants recommandent principalement de limiter l’exposition aux pollens de graminées pour atténuer les symptômes de l’individu. Voici quelques mesures simples qui sont recommandées :

  • Surveiller les taux de pollen : de nombreux médecins traitants encouragent les patients à surveiller les taux de pollens pour savoir quel pollen est largement présent quand ils sont à l’extérieur. Ils peuvent ainsi se vêtir et s’organiser en conséquence. Limiter les sorties pendant les saisons de pic pollinique ou lorsqu’il y a du vent.

  • Se vêtir de façon à limiter le contact du pollen avec la peau : à l’extérieur, il est conseillé de porter un pantalon pour limiter la quantité de pollen en contact avec la peau. Porter des lunettes de soleil et un chapeau pour protéger du pollen les yeux et les cheveux.

  • Tonte de l’herbe : le port d’un masque de protection est recommandé pour tondre l’herbe afin de limiter l’exposition aux allergènes. Les masques permettent de filtrer les particules en suspension dans l’air et limitent ainsi la quantité de pollen pendant les travaux d’extérieur.

  • Changer de vêtements en rentrant : des vêtements propres après les travaux d’extérieur permettent de limiter la quantité de pollen transféré dans la maison. Laisser les chaussures sur le pas de la porte pour éviter de répandre du pollen dans toute la maison. Une douche peut également être envisagée pour enlever le pollen des cheveux et de la peau, ainsi qu’un essuyage des animaux de compagnie après leur sortie.

  • Maintenir les portes et les fenêtres fermées : maintenir les fenêtres fermées et utiliser des filtres à haute efficacité ou des filtres de particules aériennes à haute efficacité (HEPA, High Efficiency Particulate Air) dans les systèmes de chauffage, de ventilation ou de climatisation pour filtrer l’air et réduire la quantité de pollen dans la maison.

    • Pêches

    • Pastèque

    • Oranges

    • Tomates

    • Pommes de terre blanches


Consulter notre blog pour plus d’informations sur le syndrome d’allergie orale.



Lorsque la prévention n’est pas possible, notamment pendant le pic de la saison pollinique, les médecins recommandent généralement des médicaments en vente libre ou sur ordonnance pour soulager les symptômes d’allergie. Lorsque les médicaments ne permettent pas de contrôler l’allergie, d’autres mesures telles que l’immunothérapie peuvent être envisagées. L’immunothérapie est un traitement qui stimule la réponse immunitaire pour renforcer la tolérance au pollen de graminées. Généralement, l’immunothérapie consiste en des injections sous-cutanées ; cependant, d’autres traitements disponibles sont administrés sous forme de comprimés sublinguaux. Généralement, les patients parviennent à tolérer un allergène donné après plusieurs mois de traitement par immunothérapie comportant plusieurs doses.


Climat

Malheureusement, il semble que les allergies saisonnières liées aux graminées, aux arbres et aux herbacées risquent de s’accentuer dans les prochaines années. Le changement climatique a été associé à l’augmentation des concentrations de pollen en raison des températures plus chaudes : Une étude de 2021 publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences a révélé que les concentrations totales de pollen en Amérique du Nord avaient augmenté de 21 % au cours des trois dernières décennies. De plus, les modèles statistiques relatifs au changement climatique suggèrent que, dans le nord-ouest de l’Europe, l’intensité de la saison des pollens de graminées pourrait augmenter jusqu’à 60 % dans la prochaine décennie ; si ces modèles prédictifs se réalisent, les professionnels de santé et les patients souffrant de rhume des foins devront se préparer à des réactions allergiques saisonnières plus sévères.


Les taux de pollen vont augmenter dans les prochains mois ; il est donc important de savoir identifier et traiter la maladie allergique. Un simple test sanguin peut servir à évaluer la sensibilité du patient à de nombreux allergènes, notamment ceux issus d’allergènes animaux, alimentaires, environnementaux et respiratoires. Les personnes sensibilisées peuvent ainsi prendre les bonnes mesures pour soulager leurs troubles pendant les pics de pollen des mois de printemps et d’été.



Si vous ou l’un de vos proches souffrez d’allergies sous-jacentes lorsque vous êtes à l’extérieur, le bon reflex est d’aller consulter votre allergologue. Il pourra vous aider à comprendre vos allergies et vous orienter vers votre laboratoire afin d’établir un diagnostic précis. Vous pourrez ainsi améliorer votre qualité de vie.

Identifiez vos VRAIES allergies avec le NOVOES! Le système NOVEOS a été développé par HYCOR pour surmonter les défis auxquels les laboratoires sont confrontés lorsqu’ils dosent les IgE spécifiques.



Tests disponibles sur NOVEOS :


NOVEOS Inhalation-Screen

Dépistage allergènes respiratoires NOVEOS (Composants moléculaires d’Acariens, Chat, Chien, Bouleau, Herbe, Moisissures)


L’extrait complet d’allergènes comprend :

  • GX01 mélange de graminées 1 (dactyle pelotonné, fétuque des prés, l’ivraie vivace, la fléole des prés, le pâturin des prés)

  • GX03 mélange de graminées 3 (flouve odorante, ivraie vivace, fléole des prés, seigle cultivé, houlque laineuse)

Composant allergène de chaque graminée :

  • G205 rPhl p 1, fléole

  • G206 rPhl p 2, fléole

  • G209 rPhl p 6 , fléole

  • G210 rPhl p 7, fléole

  • G211 rPhl p 11, fléole

  • G212 rPhl p 12, fléole

  • G215 rPhl p 5b, fléole

Individual grasses

  • G001 Flouve odorante

  • G002 Chiendent digité

  • G003 Dactyle pelotonné

  • G004 Fétuque des prés

  • G005 Ivraie vivace

  • G006 Phléole des prés

  • G007 Roseau à balai

  • G008 Pâturin des prés

  • G009 Agrostide blanche

  • G010 Sorgho

  • G012 Seigle

  • G013 Houlque velue

  • G015 Froment

  • G017 Herbe de Bahia

Liste des produits NOVEOS :

Téléchargez la dernière liste de produits des allergènes IgE spécifiques NOVEOS®, des réactifs de dosage NOVEOS, des consommables et des fournitures dans les langues suivantes :



bottom of page